Article J7 FFTT

Fin de phase conforme aux attentes…

La dernière journée de la phase 1 du championnat national n’a amené guère de bouleversements chez les potiers.

Malgré l’absence de 2 titulaires, l’équipe 1 a tenu à se présenter au complet pour affronter Obernai 1. La défaite 6-8, logique au vu des classements, a été quelque peu adoucie par l’énorme perf du remplaçant Didier Burger au détriment d’Alain Lescout. Le groupe de Dominique Oltra va profiter de la trêve pour récupérer ses blessés et entamer la phase 2 sous de meilleurs auspices.

L’équipe 2, encore plus mal lotie au niveau des titulaires, a colmaté les trous comme elle pouvait. Déjà assurée du maintien, elle ne s’est pas émue outre mesure de la défaite 4-10 contre Schirrhein 2.

En grandes difficultés en début de phase, l’équipe 3 a parfaitement redressé la barre ces derniers temps et termine l’année en milieu haut du tableau après une tonitruante victoire 13-1 face à Eschau 1. La troupe de Gaétan Gervais espère conserver cette dynamique après les festivités.

Pour la rencontre sans enjeu contre le dauphin de la poule, l’équipe 4 a célébré les étrennes avant l’heure en « offrant » ses meilleurs éléments aux équipes dans le besoin. La défaite 4-10 contre Durrenbach 1 ne l’a aucunement empêché de fêter comme il se doit l’accession en GE 5.

Cédric Klotz & Co termine la phase sur les chapeaux de roue en venant à bout, sur le score de 8 à 6, de la résistance opiniâtre de Zorn TT 3. L’équipe 5 est solidement installée sur la 2ème marche du podium mais n’a guère d’espoir de monter à l’échelon supérieur au bénéfice d’un repêchage.

A l’instar de l’équipe 5, Robert Sturm et ses coéquipiers de l’équipe 6 ont le vent en poupe en fin d’année. Après avoir balayé sans discussion Durrenbach 2 (victoire 8-2), elle s’est offerte un morceau nettement plus consistant en dominant sur le score de 6 à 4 les voisins forestiers de Soultz 2. Elle termine bonne 2ème de poule et peut également rêver pendant les jours de fêtes d’un éventuel repêchage à l’échelon supérieur.

A.Niess

Photo : Didier Burger, une extraordinaire perf à presque 300 points pour terminer l’année en beauté

Top progressions Novembre

1. Valentin (+30) : après sa 3ème place le mois dernier il est cette fois-ci 1er. Toujours pas de défaite cette saison, il lui reste une rencontre pour rester invaincu en 1ère phase.

2. Claude (+26) : ses bonnes performances ont permis d’assurer la montée de l’équipe 4 avant même la dernière journée.

3. Mathieu (+25) : lui aussi joue un rôle important dans l’objectif maintien de l’équipe 2 qui est pratiquement acquis avant le match de ce soir.

Article J6 AGR

La 2 redresse la barre…

Plutôt négatif dans l’ensemble, le bilan de la 6ème journée AGR est rehaussé par l’équipe 2 qui a (enfin !!) renoué avec la victoire.

L’équipe 1 bénéficiait pour son déplacement à Wolxheim de la présence de Mélissa Haushalter mais a souffert encore une fois de l’absence de Mika Kober. Face à Moser, Jung, Imbs &Co, les 4 points des sœurs Haushalter en A et les 2 points de Vincent Ruck, conjugués à baisse de régime de Valess (raccourcis inopportuns ou hibernation précoce ?) en B, n’ont pas été suffisants pour éviter une défaite 7-13.

Après s’être inclinée sans gloire 3-17 en match en retard contre AUS 1, l’équipe 2 tenait à afficher un autre visage face à Herrlisheim 1. Pour ce faire, elle a « emprunté », et avec succès, le joueur phare de la 3 pour compenser l’absence de Pascal Burger tout juste sorti de l’hôpital. Elle a de plus profité du dégarnissage encore plus marqué de Herrlisheim 1 privée de 2 titulaires. En fin de compte, la victoire 14-6 ne sera vraiment significative que si Ullrich &Co enchaînent avec une autre victoire lors de la prochaine journée contre Sessenheim 1 qui pourrait, avec un concours de circonstances favorables, lui valoir une place dans la poule maintien.

Avec 2 remplaçants, un capitaine totalement hors de forme (il faut espérer que cela ne se reproduira pas) et un ancêtre pas tout à fait remis d’une bonne grippe, l’équipe 3 n’a pu que limiter les dégâts contre Herrlisheim 2. La défaite 6-12 signifie la fin d’une série de rencontres sans défaite mais pas la fin du monde puisque le groupe n’aspirait pas à jouer la montée. La trêve sera la bienvenue pour se refaire un moral !!

La rencontre de l’équipe 4 a été marquée par un gros clash en début de rencontre qui a vu Manu Heintzelmann ne pas terminer la rencontre et laisser le point à son adversaire. L’onde de choc négative s’est propagée malheureusement dans une seule direction : le groupe des potiers n’a plus aligné la moindre victoire jusqu’à la fin du match et s’incline largement 16-2, abandonnant même le point du bonus en cours de route. Mauvaise opération pour l’équipe qui plonge au fin fond du classement.

A.Niess

Photo : L’équipe 2 a retrouvé le sourire à Herrlisheim.

Article J6 FFTT

Montée en régime

A l’approche du dénouement en fin de phase 1 du championnat national, la plupart des équipes des potiers ont remis un coup de collier salutaire pour tenir les objectifs.

Ne pouvant plus se mêler à la lutte pour l’accession, l’équipe 1 a préféré ne pas piocher dans les autres groupes, quitte à se présenter à 3 contre St-Jean 1. En toute décontraction, elle a failli créer la surprise en ne s’inclinant que sur le fil par 6-8.

L’équipe 2 a parfaitement digéré son long périple dominical à Petit Recherding. Une entame un peu poussive mais suivie d’un magistral sprint final lui a valu de l’emporter 8-6. L’objectif maintien est quasiment tenu : un partage des points lors de la dernière journée sera suffisant pour le bétonner.

Pour une fois au complet, l’équipe 3 n’a pas fait dans le détail contre St-Jean 2. La victoire 9-5 est la bienvenue pour quitter les profondeurs du classement et elle a une bonne chance d’assurer définitivement le maintien la prochaine journée contre un adversaire plutôt à sa portée.

Coup de maître pour l’équipe 4 : sans se faire d’inutiles frayeurs, elle a disposé de TTNA 6 sur le score de 12 à 2 et ne peut plus être rejointe en tête de poule. La dernière journée devient anecdotique et la troupe du capitaine Claude Wolf évoluera à l’échelon supérieur en GE 5 lors de la phase 2.

L’équipe 5 de Cédric Klotz, composant avec un jeune et un débutant, s’est elle aussi imposée 8-6 contre Beinheim 3 grâce à un finish parfait après les doubles. La voilà fermement installée sur le podium où elle espère bien jouer les trouble-fête lors de la dernière journée.

A.Niess

Photo : L’équipe 4 de Claude Wolf d’ors et déjà assurée de monter en GE 5

Article J5 FFTT

Ça se précise…

La fin de la phase 1 du championnat national se rapproche et les positions des potiers commencent à se préciser.

En cédant en fin de rencontre contre Hoerdt 2 après la perte cruciale des 2 doubles, l’équipe 1 a probablement dit adieu à l’espoir de montée qu’elle caressait : il faudrait un concours de circonstances très favorables pour obtenir le sésame pour l’étage supérieur.

L’équipe 2, quelque peu diminuée, s’est battue bec et ongles contre le leader de la poule, Sarrebourg 5, et n’a n’a craqué elle aussi qu’en fin de rencontre : défaite 6-8. Ayant encore 2 mal-classés à affronter, l’objectif maintien semble assuré, à condition d’éviter tout faux-pas.

Malgré le jour sans de Fabrice Koehl, l’équipe 3 a arraché un plus que mérité partage des points contre un Hoerdt 4 bien plus fort sur le papier, un nul qui lui donne de l’air dans la lutte contre la relégation et la confiance pour aborder les prochaines rencontres.

L’équipe 4 a dominé Beinheim 2 de la tête et des pieds : la large victoire 13-1 lui permet de prendre seule les rênes de sa poule et d’aborder avec une certaine sérénité les 2 derniers obstacles à l’accession à l’échelon supérieur. Mais gare à l’excès de confiance!

Sans discussion mais non sans peine (8 belles!), l’équipe 5 a surclassé les « anciens » de Hoerdt 6 sur le score de 12 à 2. Elle continue de rester sur les talons des leaders et, avec un calendrier plutôt favorable et un éventuel faux-pas des leaders, peut espérer pouvoir encore se mêler à la lutte pour l’accession.

Une fois de plus obligée de recourir à un débutant, l’équipe 6 a relevé, et avec la manière, le défi posé par Haguenau 12. En bon capitaine, Pierre Muller a donné le ton avec un carton plein, dont une victoire au dernier match synonyme de succès 6-4 pour le groupe. Elle reste solidement installée sur le podium.

A.Niess

Photo : Carton plein et victoire , Pierre Muller, capitaine comblé de l’équipe 6.