Catégorie : FFTT

Tous les résultats du championnat FFTT

Article J9 FFTT

Confirmation des bons débuts des équipes-phare…

L’élite des potiers a poursuivi sa démonstration lors de la 2ème journée retour du championnat national mais les autres équipes n’ont pas encore toutes trouvé la bonne carburation.

La recrue Fabien Finckbohner a apporté 2 points dans l’escarcelle de l’équipe 1 contre Eckbolsheim 1 et ses coéquipiers se sont mis au diapason pour une nette victoire 10-4. En tête de poule, la troupe de Dominique Oltra passera des tests plus sérieux les prochaines journées dans l’optique de l’accession.

L’équipe 2 n’a pas trainé en cours de route et pulvérisé un pourtant redoutable Gundershoffen 2 sur le score sans appel de 12 à 2. En pleine bourre actuellement, le groupe de Gaétan Gervais devra maintenir cette dynamique pour continuer à caresser l’espoir de montée en fin de cycle.

Face à un AKTT 1 nettement plus fort sur le papier, l’équipe 3, capitaine Manu Koehl en tête, a délivré une prestation exceptionnelle et décroché à force de perfs un partage des points plutôt inespéré et très important dans l’optique du maintien.

Les renforts apportés à l’équipe 4 n’ont pas été suffisants pour renverser le bloc compact et costaud de Leutenheim 2. La défaite 5-9 envoie l’équipe en fond de tableau et elle devra se reprendre lors des 2 prochaines journées contre des équipes à priori plus abordables pour espérer se maintenir.

Ce pas vers le maintien, l’équipe 5 l’a réalisé en s’imposant 9-5 sur les tables de Marienthal 1. Renforcée elle aussi et à bon escient, elle a réussi à préserver l’avance acquise avant les doubles pour enfoncer le clou en fin de rencontre et se procurer un bon bol d’air pour la suite du championnat.

Encore une fois, l’apport de Jean Schneider s’est révélé insuffisant face à l’homogénéité des briscards de Schirrhein 4. Défait de justesse sur le score de 6 à 8, le groupe de Pierre Muller se voit dans l’obligation de faire à l’avenir de petits miracles pour espérer le maintien.

A.Niess

Photo : Manu Koehl, entraîneur des jeunes pousses du TTB et capitaine exemplaire de l’équipe 3

Article J8 FFTT

Débuts en fanfare des équipes-phare…

L’excellente entame de la phase 2 du championnat national des équipes-phare des potiers a eu beaucoup de mal à atténuer les revers subis par les 3 autres équipes.

L’équipe 1 n’a laissé aucun doute s’installer contre Gundershoffen 2. Accrochés jusqu’aux doubles, Oltra & Co ont fait preuve de sérieux et se sont envolés en fin de rencontre pour signer un bon 10-4, à confirmer lors de la prochaine journée.

Histoire d’évacuer le souvenir d’une phase aller quelque peu chaotique, l’équipe 2 a débuté la phase retour de la meilleure manière possible, en s’imposant tambour battant contre Phalsbourg 1. La victoire 12-2 laisse augurer d’un printemps plus tranquille.

Enregistrant le retour aux affaires de Hervé Messmer après une suite de pépins physiques, l’équipe 3 n’a pas fait dans la dentelle contre les roublards de Schirrhein 2. Auteur d’un carton plein, à l’instar de son coéquipier Mathieu Dittly, ce dernier a mis le groupe sur les bons rails pour une large victoire 11-3.

Dame Chance n’a pas souri à l’équipe 4 pour ses premiers pas à l’échelon supérieur, avec une multitude de points « volés » aux moments cruciaux en faveur des adversaires de Haguenau 8. Plus forts sur le papier, ils n’avaient pas besoin de ça pour signer une victoire 11-3 logique mais ne reflétant guère le déroulement de la rencontre.

Avec 2 néophytes, l’équipe 5 a été sèchement renvoyée à ses études par Brumath 2. Il faudra oublier au plus vite la défaite 0-14 et se re-concentrer sur la suite du championnat.

Malgré l’aide de Jean Schneider, l’équipe 6 s’est réveillée trop tard face à l’homogénéité de Haguenau 11. La perte des 2 doubles a scellé son sort : défaite 5-9. L’opposition s’est révélée nettement plus corsée à l’échelon supérieur et il faudra rebondir au plus vite.

A.Niess

Photo : Carton plein et un retour des plus convaincants pour Hervé Messmer en équipe 3

Article J7 FFTT

Fin de phase conforme aux attentes…

La dernière journée de la phase 1 du championnat national n’a amené guère de bouleversements chez les potiers.

Malgré l’absence de 2 titulaires, l’équipe 1 a tenu à se présenter au complet pour affronter Obernai 1. La défaite 6-8, logique au vu des classements, a été quelque peu adoucie par l’énorme perf du remplaçant Didier Burger au détriment d’Alain Lescout. Le groupe de Dominique Oltra va profiter de la trêve pour récupérer ses blessés et entamer la phase 2 sous de meilleurs auspices.

L’équipe 2, encore plus mal lotie au niveau des titulaires, a colmaté les trous comme elle pouvait. Déjà assurée du maintien, elle ne s’est pas émue outre mesure de la défaite 4-10 contre Schirrhein 2.

En grandes difficultés en début de phase, l’équipe 3 a parfaitement redressé la barre ces derniers temps et termine l’année en milieu haut du tableau après une tonitruante victoire 13-1 face à Eschau 1. La troupe de Gaétan Gervais espère conserver cette dynamique après les festivités.

Pour la rencontre sans enjeu contre le dauphin de la poule, l’équipe 4 a célébré les étrennes avant l’heure en « offrant » ses meilleurs éléments aux équipes dans le besoin. La défaite 4-10 contre Durrenbach 1 ne l’a aucunement empêché de fêter comme il se doit l’accession en GE 5.

Cédric Klotz & Co termine la phase sur les chapeaux de roue en venant à bout, sur le score de 8 à 6, de la résistance opiniâtre de Zorn TT 3. L’équipe 5 est solidement installée sur la 2ème marche du podium mais n’a guère d’espoir de monter à l’échelon supérieur au bénéfice d’un repêchage.

A l’instar de l’équipe 5, Robert Sturm et ses coéquipiers de l’équipe 6 ont le vent en poupe en fin d’année. Après avoir balayé sans discussion Durrenbach 2 (victoire 8-2), elle s’est offerte un morceau nettement plus consistant en dominant sur le score de 6 à 4 les voisins forestiers de Soultz 2. Elle termine bonne 2ème de poule et peut également rêver pendant les jours de fêtes d’un éventuel repêchage à l’échelon supérieur.

A.Niess

Photo : Didier Burger, une extraordinaire perf à presque 300 points pour terminer l’année en beauté